C’est tous les ans aux premiers redoux, que les batra­ciens entament leur migra­tion vers les étangs, marais ou mares afin de s’y repro­duire. Mais, aveu­glés par les phares des voitures ou effrayés par le bruit, ils finissent souvent écra­sés sur la route. C’est la raison pour laquelle plusieurs asso­cia­tions lancent un appel aux petits et grands volon­taires qui souhaitent leur venir en aide. Grenouilles agiles, tritons alpestres bleus avec des tâches noires et un ventre orange, sala­mandres tache­tées ou crapauds communs…  l’objec­tif est d’en ramas­ser le plus possible et de les dépo­ser dans les seaux qui seront ensuite vidés vers les points d’eau. Une aven­ture rêvée, qui donne l’oc­ca­sion de parler de l’im­por­tance de ces petites bêtes pour notre envi­ron­ne­ment et d’ap­prendre à les aimer en les décou­vrant sur le terrain. Car une fois que vos petites grenouilles auront sauvé un crapaud, il ne leur vien­dra plus à l’idée de leur faire du mal.

Cette jour­née sera consa­crée à la pose d’un système de barriè­res–­pièges afin de proté­ger les amphi­biens qui, sans ce système seraient victimes d’écra­se­ments.

Une partie du travail consiste à creu­ser une tran­chée d’une dizaine de centi­mètres de profon­deur, mais d’autres actions sont moins physiques et toutes aussi impor­tantes.

– RDV à 8h30 à Tarare, parking du stade avant le Mc Do le long de la N7.
– Prévoir pique-nique, tenue sale, gants, gilet jaune, dans la mesure du possible des outils, pioche, bêche…