Ils font du rock. Ils ont des enfants. Ils leur écrivent des chan­sons. Évidem­ment.L’un chante fort et trans­pire abon­dam­ment, l’autre est resté coincé du côté obscur de la farce. 80 balais à eux deux – mais à peine 12 ans d’âge mental ! Deux person­nages que tout oppose : l’un est petit, gros, volu­bile et chaleu­reux ; l’autre est grand, maigre, presque mutique et un peu inquié­tant. Un tandem comique dans la tradi­tion du music-hall.

Ils balancent leur rock pédia­trique et rigo­lard, tout en prenant les enfants pour ce qu’ils sont : des gens intel­li­gents. Un deuxième album et toujours la même envie ; celle de parler aux enfants comme ils auraient aimé qu’on leur parle quand ils n’avaient pas encore de barbe : sans détours et avec humour.

Sur scène, on retrouve Guillaume Boute­vil­lain : chan­teur, il offi­cie dans divers groupes dont Cond­koï et l’Opium du peuple, il pratique l’im­pro­vi­sa­tion sauvage

Emile Rotu­rier : musi­cien, il a 25 ans de vadrouille entre chan­son, théâtre et rock’n roll et pas plus de 11 ans ½ entre les oreilles !!!