Choré­gra­phie sur la course à la beauté, notre désir d’at­teindre le sublime, le peau­fi­ne­ment insa­siable de notre paraître, le vertige que celui-ci procure.