Les Puces du Canal ne sont qu’à quelques enca­blures de Lyon, nichées entre le péri­phé­rique et le canal de Jonage, et pour­tant fouler le sol du deuxième plus impor­tant marché de France est déjà un voyage en soi.

 

Dès l’en­trée, le mariage des contai­ners et échoppes faites de bric et de broc intrigue et séduit. Les expo­sants et leurs étals de fortune à même le sol à l’image d’un souk à la sauce occi­den­tale côtoient ceux des brocan­teurs nichés sous le hangar et leurs objets d’un autre stan­ding. Et bien que les prix fassent le grand écart entre les deux mondes, la magie opère. Tout ce foison­ne­ment d’objets hété­ro­clites fascine : bibe­lots, livres et jouets d’un autre temps, meubles réno­vés, déco vintage, gadgets impro­bables, vieux tableaux… À l’heure des nouvelles tech­no­lo­gies, qui aurait cru voir des enfants cher­cher la perle rare dans une caisse remplie de petites voitures, de vieux comics ou rester scot­chés en admi­ra­tion complète devant une collec­tion de papillons sous verre ? Au-delà du voyage tempo­rel, le dépay­se­ment offert par les lieux est sublimé par les diffé­rentes atmo­sphères qui y règnent. En quelques mètres, on quitte le monde vintage pour se retrou­ver dans une rue de La Havane. Bifur­ca­tion à gauche, il y a comme des airs de Camden Market. Un peu plus loin, bien­ve­nue à El Paso, au Texas…

 

À voir et à manger

Côté shop­ping, le choix est plutôt vaste parmis les 600 expo­sants, qui pour la plupart, ont toujours quelques objets desti­nés aux jeunes chineurs. Les boutiques Little Broc et Langeau­rel com- bleront davan­tage les parents qui souhaitent trou­ver LA pépite pour déco­rer une chambre d’en­fant.

Pour se restau­rer après toutes ces escales, mention spéciale pour la bras­se­rie Oscar qui propose une cuisine gour­mande et de saison et surtout un très grand espace restau­ra­tion (pratique pour déjeu­ner accom­pa­gné de sa petite tribu) dont une terrasse de 200 m2. Aux beaux jours, cela ne se refuse pas ! Aux anti­podes, l’am­biance saloon et sans préten­tion du Don José vaut le détour et se trouve être l’en­droit idéal pour dégus­ter, selon l’hu­meur du jour pizza, sardines grillées ou méchoui, entouré d’un décor tout droit sorti d’un lm de Sergio Leone. En partant, nul besoin de sortir vos passe­ports, vous êtes toujours à Villeur­banne.

 

À noter : chasse aux œufs au cœur des Puces, dimanche 1er avril de 9h à 12h.

 
Infos pratiques
 
 Adresse : Les Puces du Canal, 3 Rue Eugène Pottier
 Téléphone : 04 72 04 65 65