Une expo­si­tion avec quatre artistes très diffé­rents

Le moral des troupes est en berne à la maison ? Faites un saut à la Fonda­tion Bullu­kian dont la nouvelle expo­si­tion, consa­crée aux paysages rêvés ou fantas­més, vous redon­nera du peps, au moins le temps de la visite ! Après la sculp­ture et la céra­mique, Oniric Land­scapes marque un retour des lieux à la pein­ture. Autour de ce langage artis­tique et de cette théma­tique du paysage, l’expo réunit quatre artistes, dont deux instal­lés à Lyon.

Dès l’en­trée, c’est la couleur et une forte impres­sion de lumière déga­gées par les œuvres qui nous happent, pour ne plus nous lâcher. Chez Frédé­ric Khodja, les paysages surfent sur une vague d’évanes­cence. À la fois proches et loin­tains, mélanges de terre et de ciel, de verdure et de mer, on ne sait plus très bien ce que l’on voit et c’est tout sauf grave. Comme les grands espaces repré­sen­tés, les couleurs poudrées se fondent l’une en l’autre, ache­vant de brouiller les repères du visi­teur, même si, ici et là, une mysté­rieuse forme géomé­trique semble donner l’in­dice d’une éven­tuelle pers­pec­tive.

Des œuvres entre l’ima­gi­naire et le réel

Vanessa Fanuele, elle, envi­sage la nature en perpé­tuel mouve­ment, dans de vastes paysages de forêts d’où l’on s’at­tend à voir surgir des elfes et autres person­nages de contes. Ses grandes toiles dialoguent avec une instal­la­tion au sol, faite de traces de pein­tures, de bran­chages et d’os­se­ments en plâtre. Chez Chris­tian Lhopi­tal, le paysage est inté­rieur, un rêve qui flirte avec le cauche­mar, mais jamais terri­fiant, à travers ses fameux dessins de fantômes et de monstres peints jusque sur les murs direc­te­ment.

Ateliers pour enfants sur des tote-bags

Quant à Char­lotte Dena­mur, qui occupe le dernier espace de la fonda­tion, elle applique la théma­tique de l’expo au pied de la lettre puisque c’est sur des taies d’oreillers qu’elle vient peindre ses rêves paysa­gers dans de merveilleuses asso­cia­tions de couleurs franches : rose fluo, bleu outre­mer, orange tange­ri­ne…C’est d’ailleurs en s’ins­pi­rant de ses pein­tures sur textile que les enfants iront créer en atelier leur propre paysage sur un tote-bag, après la visite de cette expo aussi récon­for­tante qu’une balade en pleine nature.

Infos pratiques

Oniric Land­scapes, jusqu’au samedi 16 juillet, à la Fonda­tion Bullu­kian, 26 place Belle­cour, Lyon 2e . Tél. 04 72 52 93 34. bullu­kian.com
Entrée libre du mardi au vendredi de 14h à 18h et le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Ateliers Bullu’­kids (dès 6 ans) les same­dis 16, 23 et 30 avril, de 10h15 à 12h. Tarif : 5 €.

Article rédigé par Clarisse Bioud • Photo d’ou­ver­ture : © Fonda­tion Bullu­kian