Pour sa première grande expo de l’an­née, le musée des Confluences nous fait péné­trer l’uni­vers mysté­rieux, atti­rant et parfois pertur­bant de la magie, à travers ses diffé­rentes pratiques dans l’his­toire et par delà le monde. Un voyage ensor­ce­lant, sublimé par une scéno­gra­phie envoû­tante.

Si elle nous est main­te­nant connue, la formule magique du musée des Confluences pour bâtir ses expo­si­tions reste diable­ment effi­cace. Que l’on soit jeune novice ou vieux bris­card érudit, elle nous happe dès l’en­trée par une scéno­gra­phie dont la quali­fi­ca­tion d’« immer­sive  » n’a rien de galvaudé.

Une immer­sion complète

En cela, la dernière expo, Magique, ne faillit pas à la formule. Sombre (trop ?), mais intri­gant et élégant, son prologue réunit les diffé­rentes images couram­ment évoquées par le mot « magie » : une forêt mysté­rieuse, un loup et quelques oiseaux de mauvais augure, une éclipse de Lune, un rideau en velours rouge renvoient tour à tour aux contes de notre enfance, aux messages parti­cu­liers de la nature, au spec­tacle de magie. Un imagi­naire foison­nant, que l’ex­po­si­tion nous fait traver­ser et réin­ter­ro­ger au fil de plus de 400 objets issus des collec­tions du musée et du muséum de Toulouse, co-concep­teur de l’évé­ne­ment.

Retour aux sources

Ce voyage commence par l’his­toire occi­den­tale de la magie, proba­ble­ment née à la Préhis­toire, et dont on trouve des traces sur des papy­rus à l’Antiquité. Elle est déjà bien­fai­trice quand elle est utili­sée pour proté­ger, guérir ou prendre les bonnes déci­sions, et malé­fique si elle sert à jeter des sorts. La période médié­vale se raconte dans une petite pièce circu­laire, garnie de plantes et de miné­raux auxquels les sorcier·e·s et alchi­mistes attri­buaient telle ou telle vertu. Les fans d’Harry Potter seront ravis d’ob­ser­ver en vrai une mandra­gore : tiens, on dirait même qu’elle bouge ! Et dans l’air plane une odeur entê­tante de pot-pourri végé­tal…

Éduca­tif et amusant

Les enfants s’amu­se­ront aussi à détailler dans les vitrines les premiers outils de pres­ti­di­gi­ta­tion, dont la fameuse lanterne magique, jusqu’à l’ap­pa­ri­tion de la figure mythique du magi­cien et de ses tours. La chasse aux sorcières du début de la Renais­sance, expliquée en vidéo, et la partie consa­crée au spiri­tisme pour­ront effrayer les plus jeunes, mais la scéno­gra­phie, fluide, permet de les esqui­ver faci­le­ment.

Exposition Magique au musée des Confluences tour de magie
© Philippe Somno­let / Item, 2022.

Magie univer­selle

La suite de l’expo explore le champ univer­sel de la magie car, si son histoire diffère d’une partie du globe à l’autre, elle passe par une inten­tion – chan­ger le cours des choses – et des gestes communs : chan­ter, souf­fler, trans­per­cer… Les enfants s’émer­veille­ront devant la gale­rie d’ani­maux (jaguar, chauve-souris, crapaud…) auxquels les sorciers, chamans et autres mara­bouts empruntent attri­buts et pouvoirs.

La dernière partie nous ramène à l’époque contem­po­raine, en réin­ter­ro­geant par exemple les figures de la sorcière (notam­ment chez Disney) et du sorcier (Dumble­dore et consorts) à l’aune de la pop culture. Et nous montre comment la magie habite notre quoti­dien, à travers des rituels commu­né­ment adop­tés comme celui auquel nous invite le musée : nouer un ruban à un arbre en faisant un vœu. Celui de mettre un peu plus de magie dans nos vies ?

Infos pratiques

Magique, jusqu’au dimanche 5 mars 2023, au musée des Confluences, 86 quai Perrache, Lyon 2e . Tél. 04 28 38 12 12. musee­des­con­fluences.fr
Ouvert du mardi au dimanche de 10h30 à 18h30. Tarifs : de 5 à 9 €, gratuit pour les – 18 ans. 

La magie au rendez-vous

• Pour la Nuit euro­péenne des musées et en écho à l’expo Magique, retrou­vez la magie sous toutes ses formes, à chaque étage ! Tours de magie, spec­tacles de menta­lisme, mapping vidéo et effets d’op­tique, atelier porte-bonheur… La nuit sera magique!
Samedi 14 mai, de 19h à minuit. Gratuit et tout public.

• Familles de moldus, venez donc parti­ci­per à l’ate­lier famille Sorciers, sorcières qui, après une visite guidée de l’expo, fera fabriquer aux enfants leur propre amulette.
De 7 à 13 ans. Samedi et dimanche à 10h30.
Vacances d’été : mardi, jeudi et dimanche à 14h; mercredi, vendredi et samedi à 16h. Durée : 1h30.
Tarifs : enfant 6–9€; adulte 4–6€.

Article rédigé par Clarisse Bioud • Photo d’ou­ver­ture : © Philippe Somno­let / Item, 2022