Imagi­nez un hôtel un peu déla­bré dont la porte d’en­trée aurait curieu­se­ment disparu. Enfer­més à l’in­té­rieur, son person­nel et ses clients déam­bulent, un peu hagards, d’un espace à l’autre, physique et mental. Car cet enfer­me­ment les pousse soudain à l’in­tros­pec­tion, au voyage inté­rieur, saisis comme la seule possi­bi­lité de s’éva­der de ce huis clos imposé.

Un spec­tacle travaillé

Atten­tion, pépite en vue ! Le choré­graphe Thomas Guerry nous invite dans son drôle d’Hôtel Belle­vue, avec quatre danseurs et deux comé­diens, aussi bien présents sur scène devant nous que filmés en direct et sous d’autres angles sur grand écran. Évoluant en leur for inté­rieur, ils prennent les couloirs de l’hô­tel pour des chemins de traverse et imaginent, dans les chambres, un jardin exotique ou un champ de bataille. Les procé­dés de cinéma que sont le travel­ling, le contre­champ et le ralenti multi­plient les angles de vision de la choré­gra­phie et gagnent au plus près les émotions et gestes des person­nages. Palpi­tant.

Infos pratiques

Hôtel Belle­vue, le samedi 21 mai à 15h et 19h30 et le mercredi 25 mai à 15h.
Maison de la danse, 8 avenue Jean-Mermoz, Lyon 8e . Tél. 04 72 78 18 00. maison­de­la­danse.com
Durée : 50 min. Tarifs : de 11 à 21 €.

Article rédigé par Clarisse Bioud • Photo d’ou­ver­ture : © Cie Arcosm