Miss Betty n’est plus. Alors que ses enfants préparent ses funé­railles chez elle, un inconnu hors de lui débarque dans cette maison bour­geoise et cette famille endeuillée. S’en­suit une série de règle­ments de comptes fami­liaux dans les cris, les larmes, le rire… et une maîtrise parfaite des arts du cirque, de la danse et de la comé­die, qu’elle soit théâ­trale ou ciné­ma­to­gra­phique.

Un « thril­ler chic » qui parle des rela­tions humaines

Après The Elephant in the room, la compa­gnie française du Cirque Le Roux nous plonge dans un tout autre univers où se mêlent l’esthé­tique pop de la Nouvelle Vague et celle, horri­fique, des séries B améri­caines des années 70. Une scéno­gra­phie léchée qui sert d’écrin aux numé­ros de haute voltige des six circas­siens dont les corps se plient aux moindres rebon­dis­se­ments de l’his­toire. En toute extra­va­gance, ce thril­ler chic, empreint de tendresse et d’hu­mour, capti­vera petits et grands en leur parlant de tout ce qui fait la richesse des rela­tions humaines.

Infos pratiques

La Nuit du cerf, le mercredi 8 juin à 20h et du jeudi 9 au samedi 11 juin à 20h30. Dès 7 ans.
Maison de la danse, 8 avenue Jean-Mermoz, Lyon 8e. Tél. 04 72 78 18 00. Durée : 1h25. Tarifs : 20 et 40 €. maison­de­la­danse.com

Article rédigé Clarisse Bioud et Luc Hernan­dez • Photo d’ou­ver­ture : © Jean-Marc Helies